Inscrivez-vous à la newsletter

CONTACT

Tel : +33 (0)6 42 81 76 83

17 Avenue de Tourville

75007 Paris

INSTAGRAM @naturoparis

NATUROPARIS • 2018 • Marc Le Quenven, Naturopathe à Paris

"Pourquoi intégrer l’Ashtanga Vinyasa Yoga à votre vie urbaine?" Rencontre avec Vanessa McCarthy

                           Photo John Martinez 

 

Définis-nous l'Ashtanga Vinyasa Yoga

 

L’Ashtanga Vinyasa Yoga est un système de yoga traditionnel basé sur les enseignements de S.K. Pattabhi Jois qui a lui-même appris cette méthode dynamique avec son maître Krishnamacharya. L’Ashtanga vinyasa yoga est basé sur des séries précises d’enchaînements de postures et des techniques particulières de respiration, travaillant sur l’endurance et la concentration, la souplesse et la force.

C’est un yoga très complet et adapté à tous qui agit efficacement au niveau physique et psychique.

 

Depuis combien de temps pratiques-tu ce sport?

 

Il est vrai que ce yoga a des résultats évidents et rapides sur le corps et sa plastique, mais c’est loin d’être le bénéfice ultime. Il serait dommage de réduire cette pratique à un simple sport. J’ai découvert l’Ashtanga Vinyasa Yoga à NYC en janvier 2000 et n’ai jamais cessé depuis malgré quelques pauses.

 

Quels sont les bienfaits? Sur la peau? la respiration? le stress?

 

Le yoga est à la fois un refuge et un baume contre tous les stress de la vie moderne. Durant cette heure et demie, tant de choses à penser pour parfaire sa pratique, du coup on est dans le moment présent sans que ce qui s’est passé avant le cours ou ce qui se passera après ne viennent interférer et cette « bulle » devient vite précieuse.

La respiration Ujjaï propre à l’Ashtanga permet, entre autres, d’oxygéner les muscles en action, de purifier les organes vitaux, de brûler les impuretés en augmentant notre température interne, de nettoyer l’air résiduel de nos alvéoles pulmonaires ce qui n’est pas un détail dans une ville polluée comme Paris.

Notre respiration variant avec nos émotions, contrôler son souffle revient à contrôler ses émotions et donc in fine ses pensées. Ce qui permet de mieux gérer les situations de tension dans la vie en dehors du tapis. L’esprit et le corps ne sont pas séparés, ce qui affecte l’un, affecte l’autre – la pratique du yoga nous permet de remettre en évidence ce lien et de prendre conscience des petits plaisirs de la vie en relativisant de qui nous en écarte.

La pratique de l’Ashtanga est un puissant véhicule de transformation. Notre capacité de concentration augmente et en gagnant force physique, on commence à croire en son vrai potentiel ; on se sent plus fort physiquement et mentalement.

Sans compter que chaque posture a une valeur thérapeutique propre. La première série est un processus curatif qui nettoie et tonifie le corps, l’esprit et les sens. On éloigne donc les maladies, en brûlant les impuretés et tonifiant ses organes, et le poids du temps qui passe en travaillant sur les muscles profonds qui soutiennent notre colonne vertébrale et nos articulations et un travail constant du périnée.

 

Le yoga est une philosophie de vie. A Paris, nous sommes bcp sollicités par les sorties, restos, etc…Est-ce vraiment incompatible? Comment fais-tu toi pour l'intégrer à ta vie sociale ?

 

Si j’avais voulu être totalement dédiée à l’Ashtanga yoga et ses 8 piliers (la pratique posturale n’étant qu’un des piliers), je ne vivrais pas dans une capitale comme Paris.

Or je suis marié à quelqu’un très investi dans son travail, j’ai une fille qui rentre au collège l’année prochaine et une vie sociale très remplie.

L’Ashtanga Yoga est un Hatha Yoga (pratique mêlant postures, respiration et méditation); l'union du soleil (ha) et de la lune (tha) ; c'est-à-dire de toutes les dualités : souffle inspiré et souffle expiré, énergie masculine et féminine, le feu et la glace… D’après moi la paix de l’esprit réside dans l’équilibre, l’harmonie et l’action consciente.

C’est justement la pratique de l’Ashtanga Yoga qui me permet d’équilibrer ma vie urbaine, d’avoir une certaine distance avec les stimulations extérieures, de ne pas laisser l’électricité de la ville m’emporter.

 

Que conseilles-tu aux gens qui ont une vie très remplie? Et qui n'ont pas le temps? Travail, famille, déplacements….

 

Choisir un studio de yoga proche de son domicile ou de son lieu de travail.

Une fois le(s) bon(s) créneau(x) trouvé(s), s’y fixer. Même si parfois on peut avoir un coup de fatigue ou une petite flemme, on ne regrette jamais d’être venu.

Mais la beauté de ce système qu’est l’Ashtanga Vinyasa Yoga réside dans ces séries; on répète le même enchaînement de postures minutieusement choisies pour leur valeur thérapeutique, chacune ouvrant à la suivante. On va donc pouvoir rapidement, avec l’aval de son professeur, établir une pratique personnelle à la maison ou dans une chambre d’hôtel, ne serait-ce que par quelques salutations au soleil pour commencer.

 

Quels sont les autres techniques que tu utilises pour être aussi en forme? 

 

Aucun besoin de faire un sport à côté tant la pratique posturale de l’Ashtanga Vinyasa Yoga est complète. Cela dit il y a un certain plaisir à réaliser combien la pratique de ce yoga permet d’être meilleure en toute activité sportive récréative.

Il est également important d’évaluer ses besoins en sommeil et de ne pas surcharger le manque éventuel dû à des déplacements professionnels, jet-lag ou sorties. Mieux vaut parfois refuser un dîner entre amis et bien récupérer.

À force de pratiquer régulièrement, de nouvelles habitudes de vie prennent place sans forcer. L’envie de pratiquer et le niveau de conscience envers soi s’élevant, c’est de soi-même que l’on finit par installer de nouvelles habitudes de vie plus saines.

Au niveau des compléments, j’utilise les ampoules de gingseng et geléé royale en cure. Du magnésium pendant les changements de saisons et du Sélénium en hiver.

 

Tu sais que j'attache beaucoup d'importance à l'alimentation et aux principes d'Hippocrate: « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture ». Es-tu en accord avec ce principe?

C’est une évidence et je complèterais même par : « Nous sommes ce que nous mangeons, alors ne soyons pas rapide, de mauvaise qualité, facile ou faux. »

D’après moi il est essentiel de « manger conscient » : J’applique au maximum les principes de la naturopathie : des produits bio, un minimum de viande, le moins possible de produits issus de lait de vache, beaucoup de légumes crus (pour l’apport en vitamines et en enzymes), de légumes cuits et fruits de saison et des aliments anti-cancer tels que le curcuma, le gingembre, le poivre et l’ail.

 

Derniers conseils ?

 

Cette pratique peut sembler physiquement demandeuse dans les cours collectifs où les niveaux se mélangent. Au début il faut intégrer beaucoup de choses avant de trouver sa « routine » - soyez persévérant, la magie de ce yoga opère vite.

Autorisez-vous à être un débutant, personne ne commence en étant excellent. Même si la pratique à 50 ans n’est pas la même qu’à 20 ans, il n’y a pas d’âge pour commencer à se faire du bien. On est jamais trop petit, trop grand, gros ou vieux pour pratiquer. Chacun est là sur son chemin personnel.

« Le yoga est pour tout le monde sauf les fainéants. »

Pratiquer le yoga ce n’est pas savoir tenir sur la tête ou passer le pied derrière. C’est dans l’intention, la concentration et la conscience que résident les bénéfices du yoga.

C’est une fantastique opportunité de se connaître mieux pour s’améliorer tout en se faisant du bien maintenant et pour plus tard.

 

Retrouvez Vanessa sur facebook! www.facebook.com/MccarthyAshtangayoga 

Please reload

Recent Posts

December 10, 2018

September 11, 2018

January 10, 2018

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square