• Marc Le Quenven

Quelle alimentation en cas d'endométriose?


L'endométriose est une maladie gynécologique fréquente qui concerne une femme sur dix. Elle est liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l'utérus. Différents organes peuvent être touchés.


L’endométriose peut provoquer une multitude de symptômes, notamment des crampes douloureuses, de règles abondantes et longues, de la constipation et des ballonnements, des relations sexuelles douloureuses, des problèmes urinaires, des maux de dos et une fatigue chronique.


Bien qu'il existe un certain nombre de changements environnementaux qui peuvent aider avec l'endométriose, modifier votre alimentation est un excellent point de départ.


Il n'y a malheureusement pas de régime unique pour les femmes atteintes d'endométriose. En effet, il n’y a pas suffisamment de preuves substantielles ou de compréhension de ce qui cause l'endométriose, nous ne pouvons donc pas annoncer de façon certaine ce qui sera le plus efficace pour la majorité des femmes.


La connexion inflammation / endométriose


Certains régimes se sont toutefois avérés utiles, en particulier lorsqu'ils traitent des symptômes spécifiques ou des causes sous-jacentes. Nous savons qu'il existe un composant inflammatoire, ce qui explique probablement pourquoi de nombreuses femmes atteintes d'endométriose signalent des effets positifs lorsqu'elles mangent une alimentation riche en acides gras oméga-3 (huile de colza, noix...) et en légumes, y compris des racines comme le curcuma et le gingembre.


Des études ont montré que l'augmentation de la consommation de poissons gras (hareng, maquereaux, sardines...) ainsi qu'une alimentation riche en fruits et légumes, peuvent non seulement réduire le risque d'endométriose, mais peuvent en fait réduire les lésions et la douleur.


Généralement je recommande quatre portions de légumes verts par jour et deux autres de la couleur que vous voulez (tomates, carottes, poivrons...) y compris des patates douces et des courges pour leur vitamine A qui favorise la santé immunitaire, et deux portions de fruits rouges par jour, qui vont aider à réduire l'inflammation.


Comment les œstrogènes peuvent jouer un rôle


Au-delà de l'inflammation, les niveaux d'œstrogènes de votre corps peuvent avoir un effet majeur. L'un des facteurs qui peut causer l'endométriose est une surproduction d'œstrogènes ou la suraccumulation d'œstrogènes que le corps ne peut pas éliminer.

Il est donc nécessaire d'éviter l'exposition aux œstrogènes externes provenant des aliments. Limiter les produits d'origine animale, y compris la viande, la volaille et les produits laitiers, peut réduire l'accumulation d'un excès d'œstrogènes dans le corps.


Soutenir la fonction hépatique


Il est aussi intéressant de soutenir la fonction hépatique pour aider à éliminer tout excès d'œstrogène du corps. Pour soutenir le foie, je suggère de manger de temps en temps des légumes crucifères : brocoli, chou-fleur, chou-rave, chou frisé, bok choy, choux de Bruxelles.


Les autres aliments à éviter


- Les produits laitiers: Ils vont stimuler l’inflammation, ils peuvent être remplacés

par des laits d’origine végétales ( mise à part soja et avoine).


- La caféine et l’alcool augmentent les taux d’œstrogène en circulation


- Le sucre sous toutes ses formes va entrainer l’acidité systémique, ce qui favorise

l’inflammation et la douleur. Préférez les sucres des fruits (raisonnablement).


- Le gluten est aussi un aliment à éviter. Notre système digestif, ignore comment

soutirer les éléments nutritifs essentiels de cette protéine qui s'est radicalement

transformée avec le blé moderne.


Une fois que vous avez fait de votre mieux pour résoudre les problèmes sous-jacents, vous pouvez commencer à examiner les changements alimentaires spécifiques aux symptômes.


Si les changements alimentaires ne soulagent pas, envisagez d'examiner les facteurs environnementaux, d'envisager certains complémentaires qui ont prouvé leur efficacité comme ENDOMENAT ou certains Omegas-3 (EPA/DHA) et surtout d’en parler avec votre médecin et de vous faire accompagner par un thérapeute.


Marc Le Quenven

Naturopathe à Paris

www.naturoparis.fr

Auteur du livre Cuisine Naturelle aux éditions Marabout